Vendredi 11 février 2011

par Olivier

Dans la série, « il y a 1 an » :

Et bien il y a 1 an, Stanislas était toute la journée avec nous et l’équipe, comme ce fut le cas pendant sa première année.


« Alors c’est comment de travailler avec son Bébé ? »

Reformulons la question s’il vous plaît.

« Alors c’est comment d’essayer de travailler avec son Bébé ? »

Ah, mieux déjà.

1 – Mmmm, pour commencer il vaut mieux être deux au travail, un peu comme dans la vraie vie : un Papa et une Maman.

2 – Ensuite, il vaut mieux avoir un supérieur disons « sympa » ou qui n’a aucun compte à rendre, ou être le supérieur. Car disons le clairement il y en a un des deux qui ne travaille pas vraiment. Ceci réduit déjà considérablement les possibilités.

3 – Il faut connaitre les besoins du Bébé un peu quand même, car en plus de risquer d’être un piètre travailleur, il y a en plus celui d’être un mauvais parent. A la différence d’un adulte, même si on lui laisse un clavier et Facebook ouvert devant les yeux toute la journée, Bébé s’en fiche. Il a besoin de vous, des trucs comme le tenir, le regarder, lui parler. Précision : le regarder en même temps que vous lui parlez, sans regarder votre iphone. (oui cela semble fou !)

4 – En plus, il faut une salariée qui aime, supporte les bébés, enfin surtout le votre. Il faut accepter qu’elle ne soit pas « l’employée du mois » puisque quand elle tient le Bébé dans les bras car les 2 parentrepreneurs ont chacun un coup de fil important et gèrent en même temps un problème technique sur le site web, cette employée ne peut rien faire de glorieux niveau productivité.

5 – Il faut des écharpes, des porte-bébés, des ballons-berceurs, des slings, des sergées, (surtout ceux des concurrents, il faut bien les connaitre pour faire mieux un jour – à venir).

6 – La touche finale pour garder espoir,  c’est d’avoir une échéance à partir de laquelle vous savez que votre charmant Bébé sera gardé. Vous savez donc que dans X semaines/mois, vous pourrez enfin travailler normalement comme tous les autres, précisément comme celles qui rêvent de travailler avec leur Bébé mais ne peuvent pas et que vous commencez à franchement envier.


On fait les malins, mais pour notre premier garçon, la maman était repartie travailler à 4 mois avec le tire-lait et pas trop le sourire. Plus jamais ça !

Le problème pour certains qui pourraient lire ce billet n’est bien entendu pas dans les 6 points précédents. Le problème c’est juste d’avoir au moins le choix de la durée pendant laquelle on va rester avec son Bébé avant de retourner travailler. C’est assez difficile cette situation ou l’on devient mère et hop, à peine le temps de dire bonjour au Bébé que 2 mois et demi plus loin il faut aller dire bonjour à son employeur et ses collègues. DEUX MOIS ET DEMI ! Le législateur qui rédige et vote des lois sur la famille pourrait suivre une thérapie et résoudre quelques conflits intimes avant d’engager les mères de 840 000 Bébés par an à aller travailler si peu de temps après l’accouchement.

Néanmoins, il y a des personnes qui n’ont pas de soucis pour retourner travailler après 3 mois, il y a quelques crèches d’entreprise, il y a les mères à la maison, il y a le congé parental … Avoir le temps de voir grandir son Bébé et pouvoir commencer à en avoir même un peu marre car on est resté « trop longtemps » avec lui ressemble à un luxe.


Bref !

Il y a vraiment 2 mondes, celui du travail et celui des Bébés, pas simples à concilier, voir selon nous impossible à long terme sauf la crèche d’entreprise. Même quand on travaille pour les Bébés et les parents comme c’est notre cas, on doit choisir.

Nous avons choisi dans notre cas très particulier de co-dirigeants d’entreprise d’être un peu insolents avec ces 2 univers et de les remettre en cause, de prendre les meilleurs plutôt que de se forcer à choisir un meilleur. Nous sommes bien conscients que c’est un luxe. Cela a créé une période certes instable, parfois difficile et qui ne ressemble pas à ce qu’il y a dans les livres de management et d’économie que de toute façon nous ne lisons pas. Mais au final ça a été mieux pour notre travail, nos enfants, le projet de l’entreprise. Honnêtement, il serait difficilement envisageable de rendre possible que nos collaborateurs viennent avec leur Bébés. L’organisation d’une entreprise, autant progressiste soit-elle rend cela très difficile. C’est au final une très grosse pression de travailler avec Bébé si l’on a des comptes à rendre. Nous avons senti à la fin que nous avions atteint une limite, pour nous mêmes et les autres.

Stanislas n’est plus avec nous depuis Septembre et passe des journées géniales. Si on a un 4eme, (pitié !) on refera pareil : « Pour les parents, par des parents »

tags : , ,

seulement 41 commentaires pour le moment

· · · ◊ ◊ ◊ · · ·

voici les 41 commentaires à “Bébé Boulot Dodo”

  1. Simply wanna input on few general things, The website style is perfect, the articles is really wonderful. « The way you treat yourself sets the standard for others. » by Sonya Friedman.

  2. Vicki Waltner dit :

    wedding keepsake box debenhams

  3. Steve dit :

    My brother suggested I might like this web site.
    He was entirely right. This post actually made my
    day. You cann’t imagine just how much time I had spent for
    this info! Thanks!

  4. Antje dit :

    Ridiculous quest there. What occurred after?
    Thanks!

  5. This video shows how to get Free Tinder Gold, How to Get Free Tinder Plus for iOS & APK 2019!

  6. bit.do dit :

    If you desire to get a great deal from this paragraph then you have to apply
    such techniques to your won weblog.

  7. is.gd dit :

    Have you ever considered about adding a little bit more than just your articles?
    I mean, what you say is important and everything.
    Nevertheless think about if you added some great images or videos to give your posts more, « pop »!
    Your content is excellent but with pics and videos, this
    blog could undeniably be one of the best in its field.
    Good blog!

  8. Brandi Bulow dit :

    Backlinks that work Rank your website or Social meadia page fast and drive traffic. Full writeup on Black Hat World http://bit.ly/2w7wZZN

  9. Discover the best fingerprint gun safe and biometrice gun safes for your home. Get going with the safety first for your family.

  10. Hélène dit :

    Ohhhh l’excellente idée que le ballon ! Je n’y avais pas pensé ! Je garde en tête si j’ai un numéro 3. :)

  11. Emilie dit :

    Quelle chance! Je m’imagine mal au milieu de mes patients avec ma fille dans le dosPour ceux qui peuvent ( merci à mon homme!), le congés parental n’est pas mal non plus…

  12. Estelle dit :

    3 mois et me voilà moi aussi avec mon tire-lait sous le bras….est bien tenté de négocier (avec humour) une reprise avec mon Théo sur le dos…échec!!!! Est bien songer à glisser discrètement Théo au milieu des nouveaux-nés que je côtoie (je bosse en maternité!!!)…me suis dit que ça passerai qu’un temps….alors il a fallu se résigner (et pleurer toutes les larmes de mon corps…même pour une heure chez la nounou…) car même si il y a des bébés partout dans mon boulot, le mien n’est pas le bienvenu…Voilà 3 mois que j’ai repris (toujours avec mon tire-lait sous le bras…maintenant on m’appelle Danone et on me demande si la traite a été bonne!!! Charmant)….et aujourd’hui, je n’irais pas travailler avec mon Théo dans le dos …mais l’avoir pas trop loin serait merveilleux…et on en revient aux crèches d’entreprise….le rêve…adieu le tire-lait…. A quand ces fameuses crèches?
    Juste un merci à jpmbb qui m’a permis de ne pas abandonner l’écharppe….j’adore et suis devenue « commerciale » de jpmbb!!!!!

  13. [...] empruntée mon image au blog de JPMBB parce qu’elle représente so perfectly mon idée [...]

  14. parillana dit :

    J’adore !
    Bravo à vous, ça ne semble pas évident.
    Dès mon premier essai d’abandonner ma fille à une inconnue pour retravailler j’ai sû que ce ne serait pas possible ; alors reconversion = assistante maternelle ça permet de concilier un travail et garder ses enfants avec soi. Mais bon je conçois que tout le monde n’a pas forcément envie de délaisser un métier passionnant pour se retrouver en permanence avec des enfants et d’énormes responsabilités.
    Mais le système de l’ass mat à intégrer à votre équipe pour garder les petits derniers à portée de tétée ça n’est pas une si mauvaise idée MaxiBestOfMcMaman^^.
    Malheureusement je n’avais pas dans mon entourage pour mes 4 premières des mamans porteuses qui auraient pu me donner l’idée de m’y mettre, mais pour ma chtite dernière qui a deux semaines, j’ai testé et j’Adore (elle aussi !). En général elle s’endort en une mn chrono. Merci pour votre invention du noeud que l’on peut faire à l’avance, car ce qui me faisait peur c’était de manipuler l’écharpe avec bb en équilibre précaire vu mon peu d’expérience en la matière.
    Sinon, le ballon-berceur, je m’y mettrais bien aussi :)

  15. Stadire dit :

    Je ne sais pas comment vous avez réussi.

    Je suis à la maison et pourtant c’est impératif pour moi que je sois tranquille pendant mes heures de travail, à la fois pour mes enfants comme pour moi. D’ailleurs, le temps que j’accorde à mon travail/ou mes enfants est vraiment très mauvais quand je me retrouve seule avec l’un de mes enfants à côté et le travail en plus. Mais voilà, vous étiez deux…

    J’ai mis en place un système de garde comme si je bossais (comme si je bossais pas en vrai, il faut que j’arrête avec ce « comme si ») normalement : école + garderie certains jours + centre de loisirs le mercredi : sinon, ça joue pas.

    Quand je me mets à mon bureau (meuble) c’est comme si j’allais à mon bureau (pièce), je m’assure que tout soit en place pour me concentrer.

    D’ailleurs, je le vois, quand je dois bosser le week-end (en fait, quasi tous les week end), mon travail est moins performant.
    Ca me stresserait grave même, rien que l’idée d’aller au travail avec mes enfants. J’aime bien séparer les choses en fait.

    Quand l’école m’appelle parce que l’un d’eux est malade, mais je sais direct que ma journée est limite fichue, que ce que je vais faire va être en « superficie » que ça va être convenable, mais que dans le fond ça n’aura pas été efficient.

  16. cabs dit :

    C’est vraiment très chouette d’avoir pu faire ce compromis et vous avez certainement pas mal d’anecdotes amusantes pendant cette année.

    ici c’est particulier car travail de nuit donc pendant que je travaille ils sont avec leur père et ensuite un peu de crèche le temps que je dorme. Le week end c’est pas évident de dormir quand ils sont là et bien souvent ils viennent faire les siestes avec moi. Mon fils aime bien me poser la fameuse question :  » tu fais dodo maman !!! » jusqu’à ce que je lui réponde … Ces horaires décalés me permettent de passer beaucoup de temps avec eux, de continuer mon allaitement autant qu’on le désire. Par contre ça reduit considérablement le sommeil mais avec deux enfants si jeunes la notion de sommeil est bien souvent mise à mal

  17. annouchka dit :

    Il m’arrive d’emmener baby chou au bureau aussi, parce que nous avons la chance mon chéri et moi d’être co-dirigeants de notre entreprise, mais en tout honnêteté, malgré cet énorme avantage, mon niveau de productivité reste assez proche de 0 :D
    Un bébé, ça pleure, ça mange, ça demande un peu trop d’attention pour pouvoir concilier tout en même temps ! Maintenant j’ai choisi de rester bosser à la maison (pendant ses siestes… ahem) en attendant de trouver un mode de garde (et pour ça j’ai le luxe de pouvoir prendre mon temps…)
    Mais pour autant, quand je pense que j’aurais du reprendre le boulot chez un employeur dans 2 semaines, ça me paraît inconcevable ! (et pourtant je n’ai pas eu la chance d’allaiter).

    Bravo en tout cas pour votre belle réussite ! J’adhère totalement à votre écharpe même si mon bébé beaucoup moins (je pensais qu’il aimerait ça, déception :/)

  18. Magali dit :

    En même temps c est de notre faute… On veut des boulots avec des ordis… Dans les champs nos arrières arrières grands mères emmenaient leurs enfants sinon j ai bien l impression que le ptit 4 ème d olivier c est le blog… Il y passe beaucoup de temps non? Bon trêve de plaisanteries MERCI pour cette indispensable et confortable écharpe depuis que je l ai j ai été obligée: 1)de poser un congé parental :-) 2) de l offrir à ma meilleure copine qui n en avait pas rhalala!

  19. Nelly dit :

    Hé hé ,ben moi je suis une salariée (graphiste) qui ramène son bébé « porté.com » à son lieu de travail 3 fois par semaines! hé ouais! On est 8 à bosser dans la même pièce c’est vous dire comme collègues et patron son archi-cool ( le pire c’est que je ne leur est même pas demandé l’autorisation ,j’y suis allé comme ça bébé ficelé sur le ventre et c’est passé, sont mêmes content les copains. ) M’enfin on sait bien que ça n’durera plus très longtemps, y’a pas à dire on est quand même moins efficace!
    De toute façon c’est pas trop grave parce que la nounou qui garde déjà ma fille aînée, un autre petit garçon de son âge et bientôt mon fils ne loge qu’à 10m de mon bureau…. naaan mais vous en faites pas c’est pas ça qui rend heureux ! ;-)

  20. petitefleur dit :

    Je vois tout à fait ce que c’est ! Se dire qu’il y a une échéance permet de « tenir le coup » et de profiter à fond de ces moments. Après à chaque selon ses capacités. Je suis moi même à mon compte, ma fille est gardée le matin mais je ne peux pas plus. la laisser toute une journée me semble insurmontable, c’est viscérale! En attendant, le boulot avance douuuucement, j’en suis consciente et c’est parfois frustrant…

  21. lulepiaz dit :

    Bien dit tout cela! J’ai parfois l’impression d’être la seule à regretter que le congé post natal ne dure QUE 2 MOIS ET DEMI! Quel nullipare a crée cette loi? franchement? En effet, vous avez raison de souligner que de vouloir prendre du temps pour voir grandir son enfant, c’est un luxe…je prends un congé parental, cad je mangerai des pates pendant quelques temps, pour avoir le soulagement de ne pas « abandonner » mon 2e bébé à un inconnu voir à l’inconnu (vous en trouvez des places en crèche vous, en MARS?). Choix difficile, pourquoi en arrivons-nous là?
    je rêve de vivre en Suède parfois…

    Merci pour votre bel article/photos (petit bémol: la typo est un peu illisible!! domùmage!!)

  22. Nessima dit :

    Oui…ça me fait carrément rêver..
    mais comme vous dites, il ne faut pas se leurrer, quel boss accepterait ça? quel auto entrepreneur a les moyens (matériel, financier..) de le faire ???

    Non moi j’ai fait le choix. -luxueux?- de mettre ma « carrière » en « stand-by » le temps de pouponner, de voir mon fils grandir… auprès de moi!
    Je ne me voyais vraiment pas le laisser si petit, suivre le rythme d’une wonder maman tire-allaitante..vraiment pas non!

    J’ai repris le chemin des bureaux il y a quelques mois maintenant, mon fils avait alors 15mois et je suis vraiment très très très heureuse d’avoir pu profiter de lui « tout » ce temps! Je l’ai choisi.. ou du moins j’ai EU le choix!

    Maintenant pas facile d’avoir un siiiiiiii long trous dans son CV -_-

  23. Etre parent et travailler… tout un programme. Suis freelance à domicile, et je m’occupe de mon fils de 7 mois. Donc 2 temps plein en même temps, et des journées qui font aussi 24 heures ici. Too bad. Un Papa qui bosse à l’extérieur et prend le relais quand il rentre… mais je suis déjà dans sale état quand il arrive :)
    Des boites comme JPMBB, honnêtement, ça me fait rêver. Une boîte avec une mini-crèche d’entreprise, une boîte où je peux être ce que je suis sans choisir : mère et professionnelle.
    En plus en profession libérale, le congé maternité fait… 75 jours. Tout compris. Ou comment ne pas avoir un seul jour de vacances, de repos et de weekend depuis la reprise, il y a 5 mois.
    Et je kifferais votre machine à café.

    • Olivier dit :

      Néanmoins cela n’a été possible que car nous étions deux et non salariés. Pour être certains que notre propos soit bien compris, j’ai ajouté : « Honnêtement, il serait difficilement envisageable de rendre possible que nos collaborateurs viennent avec leur Bébés. L’organisation d’une entreprise, autant progressiste soit-elle rend cela très difficile. C’est au final une très grosse pression de travailler avec Bébé si l’on a des comptes à rendre. Nous avons senti à la fin que nous avions atteint une limite, pour nous même et les autres. »

      • Ah oui clairement, c’est pourquoi je « vois » plus un genre de regroupement de professions libérales, genre pépinières, avec une crèche commune. Car le manque de productivité, le stress de faire mal son boulot tout en s’occupant pas génial du bébé (on fait les deux en même temps, donc rien bien correctement), c’est usant, pour tout le monde – et quand on est PL on sait que le CA dépend de nous, et faut se bouger le cul à un moment…

  24. floch dit :

    Je suis esthéticienne à mon compte.
    Mon entreprise n’a que 2 ans et je n’ai pu embaucher une salariée à plein temps pour me remplacer.
    j’ai travailler jusqu’au 31 décembre et j’ai accouché le 8 Janvier …
    Je suis obligée de repartir travailler à la mi mars , car mon régime sociale de travailleur indépendant ne me permet pas de rester plus longtemps avec ma fille !
    c’est dur de devoir choisir entre son boulot et son bébé …et à moins de créer un nouveau concept de massage avec bébé en écharpe je n’ai pas le choix :(

  25. Matos Hélène dit :

    C’est vrai que c’est génial quand on peut continuer à s’occuper de bébé tout en bossant !
    Bravo à vous 2, vous nous montrez que c’est possible, pas facile certes, mais possible.

    • Olivier dit :

      Possible, certes, enfin surtout si le couple de parents dirige une entreprise ou sont professions libérales avec une organisation qui permet cela.

      • Ouais voilà… donc facilement 98 % de la population, hein, c’est bien connu.
        N’empêche, un local avec un regroupement de professions libérales, une ass mat pour aider tout le monde… un concept à étudier. Entre 2 tétées.

  26. Oum dit :

    Malgré l’attirail de working mum sur la première photo, le ballon tout en rondeur et le bébé tout en douceur porté sur le dos me fait penser que c’est peut-être possible…Belle photo en tout cas !

  27. Moi je veux travailler chez JPMBB pour pouvoir emmener mon bébé (snif, ouin, triste).

    La première photo est magnifique !!!

    • floch dit :

      oui moi aussi :D

      • Stéphanie dit :

        Bosser avec ses enfants, et bien moi je l’ai fait avec les 2. Je suis directrice de multi-accueil. Non un choix de départ mais qd mon compagnon a retrouvé du travail c’est comme à Paris, pas de place… (je suis en province en semi-rural)
        La mairie, mon employeur, n’y a pas vu d’inconvénients (ne connaissant pas vraiment mon travail), chance ou pas. En tout cas facilité.
        Les difficultés: que la relation se crée, se tissent entre l’enfant et les autres membres de l’équipe, accepter que les réponses apportées ne soient pas celles qu’on aurait donné (et jouer finement pr que ça change pr tous les enfants), arriver à se concentrer sur l’administratif, qd son bébé, bambin est demandeur… (Vive l’écharpe!) et communication/confiance/patience pr ne pas créer le trouble ds l’équipe.
        Mais ça n’a pas été facile, ni pour moi, ni pour eux à certains moments… Mais j’ai la chance qd même de me séparer d’eux en douceur qd même… Surtout que la déformation professionnelle croisse, faire confiance qd je sais ce qui se passe ailleurs……….. Rrrrrrrrrrr!
        Travailler ou s’occuper de bébé, c’est un truc de fou en ce moment, c’est contre-nature,préservons ces enfants…

· · · ◊ ◊ ◊ · · ·

ajoutez votre commentaire :